Alinoro Rajaomarosata (au centre) est cliente de la PAMF, elle dirige trois entreprises et emploie 15 personne...

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Dans les zones rurales pauvres, les groupes d'épargne communautaires soutenus par l'AKF offrent souvent à leur...

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Abdallah Karimo Angelo, un client de la PAMF, dans son restaurant, l'une des quatre entreprises qu'il a créées...

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Une cliente de la Première Agence de Microfinance (PAMF) à Madagascar.

AKDN / Rindra Ramasomanana

languageSwitcherCette page est également disponible en

Madagascar | Microfinance

695 000

La PAMF-Madagascar a octroyé plus de 695 000 prêts numériques en 2021

Dans la région de Diana, au nord de Madagascar, Karimo Angelo Abdallah est client de la Première Agence de MicroFinance (PAMF) depuis 2015. Les prêts de la PAMF lui ont permis de développer et d'améliorer ses petites entreprises et, en conséquence, d'offrir une meilleure qualité de vie à sa famille. Karimo informe son gestionnaire de prêt que M-Kajy, le nouveau service numérique de crédit et d'épargne co-lancé par la PAMF et Orange Money, rend les opérations bancaires plus sûres, simples et fiables.

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Premiere Agence de Microfinance

La PAMF-Madagascar est une institution de dépôt et de crédit agréée par la banque centrale de Madagascar. Son objectif est de réduire la pauvreté et de lutter contre l’exclusion économique et sociale en facilitant l’accès à des solutions financières de qualité et adaptées aux réalités du marché malgache. Au total, 70 % des emprunteurs de la PAMF-Madagascar vivent dans des zones rurales et ont recours aux services financiers numériques. L’institution s'est toutefois diversifiée dans différentes zones géographiques et secteurs économiques, notamment dans les zones urbaines de la région Analamanga et des villes comme Majunga dans la région Boeny, où elle travaille davantage auprès des petits commerçants et des artisans. Elle dispose actuellement de 16 agences dans les régions Analamanga, Atsinanana, Boeny, Diana, Sofia et Itasy, avec un portefeuille client de 400 000 personnes réparties sur toute l'île.


Outre les prêts collectifs pour la production de riz et de légumes et l'achat de petits équipements, et les comptes d'épargne collective, la PAMF-Madagascar propose des prêts pour le stockage et de crédit sur inventaire dans ses propres greniers ou dans les greniers des emprunteurs ou des villages.


Pour soutenir l'évolution de la finance numérique, l'AKAM a transféré la majorité de ses attributions à l'AKFED en 2016. En 2019, la PAMF-Madagascar a lancé ses services financiers numériques, avec notamment une offre de service bancaire mobile, devenue un nouveau moyen pour l'institution de proposer ses services financiers. En 2020, la PAMF-Madagascar a octroyé plus de 611 000 prêts dans le cadre de ses services financiers numériques. Évalués à 19 millions de dollars, ces prêts ont représenté plus de 10 % du portefeuille de l'institution.


Dans le cadre de son engagement envers le pays, la PAMF-Madagascar a collaboré avec la Fondation Grameen pour élaborer le tableau de bord Progress Out of Poverty (PPI - Sortie de la pauvreté) pour Madagascar, un outil largement utilisé en microfinance pour mesurer l'inclusion des personnes pauvres.


Fondation Aga Khan


L'AKF établit et renforce des groupes d’épargne communautaires par le biais de formations, d’un dispositif d’intégration des marchés et d’un programme d’aide au développement organisationnel. Elle propose en outre des formations dans le domaine de la finance pour aider les pêcheurs et leurs familles.