À Singal, un village pakistanais ayant été détruit par des crues éclair par le passé, l’Agence Aga Khan pour l...

AKDN / Christopher Wilton Steer

Dans les zones en haute altitude du Pakistan, l'AKAH organise des simulations avec des organisations partenair...

AKAH

Immediately after the disaster in July 2018, AKAH Pakistan's traiImmédiatement après la catastrophe, l'équipe ...

AKAH

Si la rivière qui traverse le village de Gharbochung, au Pakistan, s’élève au-dessus d’un certain niveau en ra...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

languageSwitcherCette page est également disponible en

PAKISTAN | PRÉPARATION ET INTERVENTION EN CAS DE CATASTROPHE

icon-shield-protection.png

677

Au total, l'AKAH a cartographié les dangers et les risques auxquels font face 677 villages dans la région du Gilgit-Baltistan et de Chitral

Distinctions


En 2009, notre travail en matière de RRC à l'échelle internationale a été récompensé par le jury du Prix Sasakawa des Nations Unies pour la prévention des catastrophes et l'Agence a reçu un Certificat de mérite pour avoir amélioré la réduction des risques de catastrophe au Pakistan. En 2020, nous avons reçu la médaille d’or des Prix mondiaux de l’habitat pour notre travail de gestion des risques de catastrophe et de planification et de développement d’habitats durables à l’aide d’évaluations des dangers, de la vulnérabilité et des risques. Lire le communiqué de presse


Nous travaillons dans les domaines suivants :



  • réduction des risques de catastrophe ;

  • adaptation au changement climatique; et

  • intervention et secours humanitaires d'urgence.



    Dans le Gilgit-Baltistan, un agent bénévole contrôle un système d'alerte précoce anti-inondations installé par l’AKAH.

    AKAH

    Atténuation structurelle et non structurelle des catastrophes


    Nous avons mené à bien 106 projets d'atténuation structurelle depuis 2005. Ces projets intègrent notamment l'édification de murs protecteurs contre tous types de dangers comme les inondations ou les coulées de débris dans des zones exposées aux catastrophes dans le nord du Pakistan.


    Nous menons également des projets d'atténuation non structurelle, notamment :



    • la formation de bénévoles au sein des communautés locales au poste de premiers intervenants ;

    • la plantation de végétaux spécifiques pour stabiliser les sols ;

    • le déploiement de systèmes d'alerte précoce ;

    • la surveillance des glissements de terrain ; et

    • l'élimination des massifs rocheux par dynamitage contrôlé.


    Nous construisons des infrastructures de protection contre les risques hydrométéorologiques, notamment :



    • des murs en gabion, qui protègent des inondations ou des coulées de débris ;

    • des barrières anti-avalanches, qui permettent de dévier et de ralentir les avalanches ; et

    • des barrages de consolidation contre l'érosion.


    Gestion communautaire des risques de catastrophe


    Des communautés bien informées et organisées sont plus à même de résister et d'être préparées aux risques et aux catastrophes. La gestion communautaire des risques de catastrophe s'appuie ainsi sur les connaissances et les compétences techniques locales afin de permettre aux communautés de faire face aux catastrophes naturelles et d'origine humaine dans les zones urbaines et rurales, de s'y préparer, de les prévenir, de les atténuer, d'intervenir et de s'en remettre rapidement. Nous impliquons les communautés dans les processus d’identification et de compréhension des dangers locaux. Nous les formons aux premiers secours, à la recherche et au sauvetage, à la sécurité incendie, aux bonnes procédures d’évacuation et à la planification de la gestion des risques de catastrophe au niveau des villages.
    Les bénévoles communautaires formés par l'AKAH sont conscients des dangers locaux qui pèsent sur leurs communautés et sont capables d'être les premiers intervenants en cas de catastrophe. Le rôle de ces équipes communautaires d'intervention d'urgence (CERT) est crucial, et notamment pour les communautés isolées situées dans des zones montagneuses exposées aux catastrophes. Au fil des années, l'AKAH a ainsi mis en place 172 CERT structurées à travers tout le Pakistan et a formé plus de 36 000 bénévoles communautaires (dont plus de 50 % de femmes) à être les premiers intervenants sur le lieu d'une catastrophe. Nous mettons à disposition des communautés des stocks d'urgence comprenant des articles comme des tentes, des couvertures, des instruments de recherche et des kits de premiers secours afin de renforcer les capacités d'intervention à l’échelle locale. En 2012, l'AKAH a également assisté le gouvernement pakistanais lors de l'élaboration du plan national de gestion des catastrophes et de directives en matière de gestion communautaire des risques de catastrophe.


    Programme de sécurité en milieu scolaire


    Lancé en 2006, le Programme de sécurité en milieu scolaire de l'AKAH apprend aux élèves, aux parents et au personnel éducatif à évaluer les dangers qui menacent leurs écoles, à mettre en place des plans d'urgence et d'évacuation et à renforcer leur capacité d'intervention.
    Nous avons organisé une conférence internationale sur la sécurité en milieu scolaire en 2008. En collaboration avec le gouvernement pakistanais, divers donateurs et agences des Nations Unies ainsi que des organisations non gouvernementales internationales (ONGI), nous avons contribué sur les plans technique et financier à l'élaboration d'une stratégie de sécurité en milieu scolaire pour le gouvernement du Gilgit-Baltistan. Un des temps forts de la conférence a été la déclaration du 16 mai comme Journée internationale de la sécurité en milieu scolaire. L'AKAH continue de mettre en œuvre des initiatives de sécurité en milieu scolaire à travers tout le pays avec les gouvernements respectifs, des agences des Nations Unies et des ONGI.
    Plus de 427 300 élèves, enseignants et parents à travers 931 écoles pakistanaises ont bénéficié du programme de sécurité en milieu scolaire que nous avons mis sur pied en collaboration avec nos donateurs et nos partenaires.


    Ce programme comprend :



    • Un projet pilote dans le cadre duquel nous avons développé un manuel de sécurité en milieu scolaire avec le soutien du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l'Autorité nationale de gestion des catastrophes au Pakistan.

    • Un programme de sécurité en milieu scolaire créé en collaboration avec Plan International et mis en place dans 400 écoles primaires pour filles au Pakistan.

    • Un projet pour améliorer les pratiques de RRC dans plus de 100 écoles du Gilgit-Baltistan avec le soutien de l'Agence australienne pour le développement international. Avec l'assistance technique de la Société nationale de technologie sismique du Népal et le Service d’éducation Aga Khan, Pakistan (AKES,P), des villageois locaux ont été formés à la maçonnerie afin de moderniser une école dans le village de Nomal, dans le district de Gilgit.

    • Un projet créé en collaboration avec le PAM pour renforcer la sécurité de 120 écoles situées dans six districts pakistanais exposés aux catastrophes. Plusieurs chefs communautaires et comités de sécurité en milieu scolaire ont été formés à l’élaboration de plans de gestion communautaire des risques de catastrophe et de plans de sécurité en milieu scolaire. Nous avons travaillé avec les écoles et les communautés locales visées pour élaborer des plans, former les enseignants et les primo-répondants, organiser des exercices et distribuer des kits d'intervention d'urgence et de sécurité en milieu scolaire. Nous avons également entrepris de moderniser 16 écoles.

    • La mise en place du cadre de sécurité en milieu scolaire au Pakistan dans toutes les écoles d'Islamabad, de Quetta, de Peshawar et de Muzaffarabad, en partenariat avec le British Council et l'Autorité nationale de gestion des catastrophes. Nous avons pour objectif de capitaliser sur le rôle des écoles en tant qu'agents du développement des élèves, de créer un environnement d'apprentissage sûr et d'améliorer les connaissances et les compétences des élèves et des autorités gouvernementales pour qu'ils soient en mesure de gérer une catastrophe.



      Des volontaires suivent des formations aux techniques d'intervention d’urgence organisées par l’AKAH. 

      AKAH

      Intervention et secours humanitaires d'urgence

      Notre programme d'intervention en cas de catastrophe est divisé en deux volets : 1) les opérations de recherche et de sauvetage mises en œuvre immédiatement après une catastrophe, et 2) les secours humanitaires, dont la distribution de produits alimentaires et non alimentaires et la mise en place d'abris et de campements pour les personnes touchées par une catastrophe à l'intérieur du pays ou pour les réfugiés. L'AKAH est l'une des premières agences d'intervention en cas de catastrophe du Pakistan, et l’une des plus expérimentées


      Recherche et sauvetage


      L'AKAH Pakistan dispose d'une équipe de recherche et de sauvetage (SART) de 50 membres. Ces personnes sont basées dans les districts de Gilgit, de Chitral et de Karachi et ont été formées par l'Équipe internationale de recherche et de sauvetage du Royaume-Uni, IntOps AB Sweden et Pompiers de l'Urgence Internationale, un groupe de pompiers français spécialisé dans la recherche et le sauvetage en milieu urbain et montagneux. L'équipe de l'AKAH est équipée pour mener des opérations de recherche et de sauvetage dans tout le pays. Les membres de la SART sont formés tous les mois. Tous fortement impliqués dans leur mission, 35 % de ces bénévoles sont des femmes.


      Secours humanitaire


      À la suite d'une catastrophe, nous envoyons immédiatement nos équipes bénévoles d'évaluation et d'intervention en cas de catastrophe (DART). Ces équipes sont formées à déterminer les besoins humanitaires de base immédiats après une catastrophe, en s'appuyant sur les normes du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies. Grâce aux rapports des DART, des produits alimentaires et non alimentaires sont distribués et des abris sont mis en place pour les personnes touchées par la catastrophe, en collaboration et avec le soutien des autorités gouvernementales, de donateurs, d'agences des Nations Unies et d'ONGI.


      Interventions importantes



      • Programme en faveur des réfugiés afghans : Pendant huit ans, plus de 43 000 Afghans ont bénéficié du programme en faveur des réfugiés afghans, qui a été lancé en 1998. Les réfugiés étaient accueillis dans divers campements et ont plus tard été rapatriés en Afghanistan avec l'aide de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés.

      • Séisme dans le district d'Astore, 2002 : En 2002, le district d'Astore a été secoué par un séisme ayant provoqué de nombreuses morts et d'importantes destructions. L'AKAH est donc intervenue afin de distribuer des produits alimentaires et non alimentaires à plus de 100 foyers (1 000 personnes) qui avaient été directement touchés.

      • Séisme au Cachemire, 2005 : Après le séisme dévastateur d'une magnitude de 7,6 qui a secoué le Cachemire en 2005, nous avons immédiatement déployé nos équipes de recherche et de sauvetage de Gilgit et de Chitral. En coordonnant nos opérations de secours avec l'armée pakistanaise et avec le soutien des hélicoptères du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), nous sommes venus en aide à près de 150 000 personnes touchées qui ont reçu de la nourriture, de l'eau potable, des vêtements, des abris, des couvertures, des médicaments de base ainsi que des jouets pour les plus jeunes. En outre, l'Université Aga Khan (AKU) a établi un hôpital mobile dans le Cachemire. Le projet d'intervention d'urgence s'est progressivement arrêté pour laisser place à un projet de réhabilitation et de recouvrement de l'AKDN à Chakama, au Cachemire.

      • Avalanche dans le district de Ghizer, 2005 : Le district de Ghizer, dans le Gilgit-Baltistan, a été touché par d'importantes chutes de neige et une série d'avalanches ayant isolé la plupart de la population. En collaboration avec le Programme alimentaire mondial, nous avons distribué des denrées alimentaires à plus de 1 500 foyers, comptant environ 15 000 personnes.

      • Chutes de neige et avalanches à Chitral, 2007 : le district de Chitral a été touché par une série d'avalanches. Nous avons distribué des produits alimentaires et non alimentaires de secours à plus de 6 000 personnes dans 28 villages.

      • Séisme dans le Baloutchistan, 2008 : En octobre 2008, le Baloutchistan a été secoué par un violent séisme. Nous avons distribué des produits alimentaires et non alimentaires à plus de 2 000 foyers comptant 14 000 personnes à travers trois districts du Baloutchistan.

      • Glissement de terrain d'Attabad, 2010 : En 2010, les équipes d'intervention d'urgence de l'AKAH ont été déployées afin d'intervenir après le glissement de terrain dévastateur qui a ravagé la région d'Attabad dans la vallée de la Hunza, dans le nord du Pakistan. En collaboration avec le Conseil Aga Khan pour le Pakistan, des agences de l'AKDN, le gouvernement local et l'armée pakistanaise, nous avons distribué des produits alimentaires et non alimentaires à 28 000 personnes, contribué aux opérations d'évacuation et géré des campements pour les déplacés internes.

      • Inondations dues à la mousson, 2010 : En 2010, en collaboration avec des agences de l'AKDN et des organisations de la société civile, nous avons mis en place des opérations de secours afin de venir en aide aux milliers de personnes déplacées après les inondations dévastatrices dans les provinces du Gilgit-Baltistan, du Khyber Pakhtunkhwa et du Sindh. Avec l'aide de milliers de bénévoles formés et le soutien des communautés, nous avons contribué à l'évacuation en toute sécurité des communautés vulnérables, à la construction de ponts et de routes, ainsi qu'à la gestion de campements. Avec l'appui du PAM, nous avons distribué des produits alimentaires et non alimentaires à environ 30 000 foyers (270 000 personnes) dans la région du Gilgit-Baltistan et de Chitral. En outre, des articles non alimentaires ont été distribués à environ 8 000 foyers du Sindh par l'intermédiaire du Bureau américain de l'aide aux sinistrés à l'étranger.

      • Séisme dans la région du Gilgit-Baltistan et de Chitral, 2015 : Le 26 octobre 2015, un gigantesque séisme a frappé la province du Badakhchan, en Afghanistan. Au total, 168 villages ont été touchés et plus de 8 000 logements ont été détruits. L'AKAH est intervenue après cette catastrophe en déployant ses équipes communautaires d'intervention d'urgence afin d'évacuer les personnes touchées et de fournir une aide humanitaire immédiate. Des centres des opérations d'urgence ont également été mis en place afin de coordonner les interventions des agences de l'AKDN et des départements du gouvernement. Environ 2 300 foyers (20 700 personnes) ont reçu des produits alimentaires et non alimentaires de secours. De plus, 3 300 familles ont reçu une aide alimentaire avec le soutien du PAM.

      • Crues soudaines dans la région du Gilgit-Baltistan et de Chitral, 2015 : Ces inondations soudaines ont bloqué les accès aux routes, détruit des infrastructures et plus de 1 800 maisons, laissant près de 15 000 personnes sans domicile. L'AKAH a déployé plus de 1 500 bénévoles d'intervention d'urgence dont des CERT, des SART et des DART. Des évaluations rapides de la zone touchée ont été effectuées et diffusées parmi les personnes impliquées. Environ 3 300 foyers (29 700 personnes) ont reçu des denrées alimentaires pour trois mois. Plus de 1 000 foyers ont également reçu des kits d'abri. Deux hélicoptères de l'AKDN ont aussi été déployés afin de mener des opérations de secours d'urgence, pour évacuer les personnes nécessitant des soins médicaux et pour venir en aide aux personnes en détresse.

      • Avalanches, inondations et glissements de terrain, 2016 : D'importantes pluies et chutes de neige, qui ont duré 48 heures, ont paralysé certaines parties du Gilgit-Baltistan et de Chitral. Elles ont déclenché une série d'avalanches et d'inhabituels glissements de terrain et crues soudaines, endommageant 600 maisons, avec des milliers d'autres ayant déclaré des fuites dans leur toit. Nous avons déployé nos DART afin de mener des évaluations rapides en collaboration avec les communautés locales. Plus de 100 foyers touchés ont reçu des tentes et des couvertures provenant de stocks communautaires constitués par l'Agence en cas d'urgence. Plus de 50 foyers situés à Oshikhandass et Sherqilla ont reçu des sachets purificateurs d'eau.

      • Vidange brutale d’un lac glaciaire, 2017 : Nous avons fourni une aide d'urgence à 30 familles situées à Badswat ainsi qu'un abri aux personnes déplacées.

      • Glacier de Shisper, 2018 : Nous avons surveillé et cartographié le glacier, installé un système d'alerte précoce et construit des infrastructures d'atténuation des risques.

      • Effondrement de bâtiments à Jafar Tayar et Gollimar, 2019-2020 : Nos équipes ont mené des opérations de sauvetage sur plusieurs jours.