Formation en cours au Centre d’apiculture de Takhâr, Afghanistan.

AKDN / Farzana Wahidy

Formation en cours au Centre de transformation des fruits de Takhâr. Dans les régions rurales d’Afghanistan, l...

AKDN / Farzana Wahidy

Dans les régions rurales d’Afghanistan, la Fondation Aga Khan a mené plus de 630 campagnes intégrées de gestio...

AKDN / Farzana Wahidy

Les apprentis apprennent à produire du miel non filtré au Centre de transformation du miel de Takhâr, en Afgha...

AKDN / Farzana Wahidy

languageSwitcherCette page est également disponible en

AFGHANISTAN | AGRICULTURE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

468 000

À ce jour, 468 000 personnes bénéficient de nos programmes de développement de l’agriculture et de renforcement de la sécurité alimentaire.

Un ouvrier ouvre un canal d’irrigation qui charrie l'eau jusqu'à une micro turbine hydroélectrique à Khaftar Khana, un village situé dans la province du Badakhchan.

AKDN / Sandra Calligaro

Lutter contre la pauvreté des espaces

Nous intervenons en Afghanistan pour lutter contre la pauvreté des espaces au travers de notre Programme de lutte contre la pauvreté en Asie centrale. Pour ce faire, nous mettons sur pied des infrastructures essentielles comme des canaux d'irrigation, des serres, des étables, des entrepôts, des routes ou encore des ponts. À ce jour, plus de 261 000 personnes exploitent les infrastructures construites par l’AKF et ses partenaires.


Plus de 2,1 millions de personnes ont bénéficié des activités du programme de GRN dans le domaine des grandes cultures et de l'horticulture, de la gestion des terres et de l'eau, et de l'élevage.

AKDN / Sandra Calligaro

Gestion des ressources naturelles (GRN)

Étant donné qu'environ 80 % de la population afghane dépend de l'agriculture, les interventions dans ce secteur sont primordiales afin de réduire les taux de pauvreté du pays. Le programme de GRN et d'agriculture de l'AKF a entraîné une hausse de la production, une amélioration de la sécurité alimentaire, un renforcement de la résilience climatique et le développement des relations entre les marchés et les agriculteurs locaux.


Plus de 2,1 millions de personnes ont bénéficié des activités du programme de GRN dans le domaine des grandes cultures et de l'horticulture, de la gestion des terres et de l'eau, et de l'élevage.


Depuis 2003, nous soutenons 35 fournisseurs privés d'intrants qui sont désormais entièrement durables et fournissent des variétés de semences, des engrais, des insecticides et du matériel agricole améliorés et proposent des formations et des services techniques (comme la taille) à plus de 400 000 agriculteurs chaque année. Neuf pépinières-mères entièrement privatisées fournissent diverses variétés de plus de 80 000 porte-greffes et plants améliorés à plus de 1 000 agriculteurs par an. Ces interventions ont contribué à l’augmentation de la productivité moyenne des cultures de blé (58 %), de pommes de terre (25 %), de pommes (116 %) et de légumes (25 %) depuis 2005.


Un champ école des producteurs dans un verger de démonstration à Baharak, en Afghanistan. L'AKF travaille avec des agriculteurs afin d'augmenter le nombre de vergers et d'améliorer la qualité des fruits. Des vergers de démonstration ainsi qu'un réseau de pépinières communautaires et commerciales contribuent à revitaliser un secteur horticole autrefois dynamique.

AKDN / Sandra Calligaro

Développement des compétences

Le développement des compétences sur site se fait par l'intermédiaire de champs-écoles des producteurs (CEP), de groupes de développement technologique participatifs, d'essais de gestion intégrée des cultures, de vergers de démonstration et de parcelles de grandes cultures. Toutes ces initiatives permettent aux agriculteurs de partager leurs expériences avec des variétés améliorées et de nouvelles technologies. Désormais, nous formons des agents de vulgarisation du gouvernement à encadrer les agriculteurs au sein des CEP.


La pratique de la gestion intégrée des récoltes dans le Badakhchan, en Afghanistan.

AKDN / Sandra Calligaro

Soutenir le travail du gouvernement

Nous avons également fourni un soutien important à des stations de recherche agricole gouvernementales dans trois provinces, et créé quatre laboratoires de lutte biologique couvrant la zone du programme et un laboratoire d'indexation des virus à Kaboul. La plupart de ces institutions sont désormais gérées par le gouvernement.


Un village agricole dans le Badakhchan, en Afghanistan.

AKDN / Christopher Wilton-Steer

Gestion des ressources

Pour favoriser la gestion durable des ressources naturelles, l'AKF a également formé des conseils de développement communautaires sur la mise en œuvre de plans de ressources communes dans toute la zone du programme. Des mesures de traitement des terres qui permettent de remédier au dépouillement important des bassins versants et des prairies viennent renforcer ces plans. En 2021, 42 000 hectares de terres faisaient l’objet de meilleures pratiques de gestion.


Des agriculteurs font vacciner leur bétail à l'unité vétérinaire de terrain de Jurm, une infrastructure soutenue par l'AKF. 

AKDN / Sandra Calligaro

Bétail

Nous avons également mis en place 35 centres de développement pour l'élevage, dont 80 % sont désormais entièrement privatisés. Ces centres, ainsi que 140 unités de terrain associées pour le développement de l'élevage ont ainsi permis à 1,2 million de personnes d'accéder à des services de santé pour leurs animaux. Dans les zones ciblées, les éleveurs ont signalé une réduction de 65 % de la mortalité et de la morbidité des animaux, et les agriculteurs ont déclaré avoir observé une augmentation de 35 à 40 % de la production de lait et de viande et une augmentation de 25 % de la taille des troupeaux.