Dans le cadre de son programme d’amélioration de la sécurité alimentaire et de l’inclusion économique, l’AKF a...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

La Fondation Aga Khan a travaillé avec les associations des utilisateurs d'eau et les services de l'eau au niv...

AKDN

Dans le cadre de son programme de développement des petites entreprises, la Fondation Aga Khan a aidé ce fermi...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

Dans le cadre de son programme de développement des petites entreprises, la Fondation Aga Khan a aidé ce produ...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

languageSwitcherCette page est également disponible en

RÉPUBLIQUE KIRGHIZE | AGRICULTURE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

520 000

Au total, plus de 520 000 personnes ont bénéficié du Programme de soutien au développement des communautés des régions de montagne de l'AKDN

Ce nouveau canal d’irrigation en béton permet d’acheminer l’eau plus loin et plus rapidement sans que celle-ci soit absorbée dans le sol ; davantage d’agriculteurs peuvent ainsi en bénéficier pour leur travail.

AKDN / Christopher Wilton-Steer

Présentation

Nous concentrons nos interventions sur des communautés cibles dans les oblasts d'Osh, de Jalal-Abad, de Batken et de Naryn, et travaillons au total auprès de plus de 520 000 personnes. Dans ces régions de montagne majoritairement rurales et largement tributaires de l'agriculture, 25 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, selon les données du Comité National de Statistiques. De plus, les communautés demeurent vulnérables aux chocs agroclimatiques et aux fluctuations des cours des denrées alimentaires.


Nos activités ont pour objectif de :



  • développer des sociétés civiles résilientes, pluralistes, compétentes, durables, légitimes, responsables et attachées à des valeurs importantes ;

  • garantir la sécurité alimentaire, le développement agricole et la gestion durable des ressources naturelles ;

  • garantir l'accès à l'éducation préprimaire, primaire et secondaire ;

  • améliorer le bien-être économique des femmes et des hommes, en particulier chez les jeunes ; et

  • permettre aux particuliers et aux communautés d’améliorer leur santé et leur bien-être et d’exploiter tout leur potentiel.


L'AKF s’efforce également de mettre en relation les agriculteurs et les petits chefs d'entreprises avec la Première Société de Microcrédit (FMCC) de l'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM) pour les aider à accéder à des solutions de crédit sur mesure pour leurs activités agricoles et d’élevage.


Les serres sont construites avec des murs en pierre qui absorbent et retiennent l'énergie solaire, ce qui maintient la température intérieure au-dessus de 0 degré sans système de chauffage supplémentaire. Résultat, pour la première fois et toute l'année, les enfants et leurs familles mangent des concombres et des tomates cultivés à l’échelle locale. 

AKDN / Jean-Luc Ray

Moyens de subsistance agricoles et gestion des ressources naturelles

Dans les zones montagneuses reculées où l'AKF est actif, de nombreux ménages dépendent de l'élevage comme seul moyen de subsistance. L'amélioration de la productivité et de la rentabilité du bétail peut donc avoir une incidence considérable sur la réduction de la pauvreté et le développement économique de ces personnes.


Afin de soutenir le développement de l'élevage dans ces régions, nous axons notre travail autour de quatre piliers essentiels : la reproduction, l’alimentation, la santé et l'entretien. Depuis 2016, 505 vaches ont été inséminées par 28 para-vétérinaires formés par l'AKF. Les agriculteurs qui ont bénéficié de ces services rapportent une augmentation de 40 à 50 % de leurs recettes brutes.


Les pratiques d’alimentation des éleveurs sont en cours de modernisation, et nous nous efforçons notamment d’améliorer leur accès à des semences fourragères de qualité pour la saison hivernale et d’améliorer la qualité des pâturages utilisés durant la saison estivale. Cette modernisation se traduit par :



  • le développement des relations entre les coopératives et les fonds de semences fourragères et les fournisseurs ;

  • un soutien au développement de coopératives spécialisées en semences fourragères ; et

  • la création de fonds de semences communautaires.


En collaboration avec l'Université agraire kirghize (KAU) et l'Université d’Asie centrale (UCA), l'AKF a développé un ensemble d'outils pour garantir l’efficacité de l’exploitation des pâturages et des pratiques vétérinaires. Ces outils ont été intégrés au programme du service vétérinaire de la KAU. Nous avons également aidé 148 vétérinaires privés à améliorer la qualité de leurs services en matière de santé animale dans les régions reculées d'Osh et de Naryn.


Les méthodes d’entretien des animaux sont également en cours d'amélioration grâce à la création d'étables et à l'introduction de pratiques de gestion écoénergétiques. Une évaluation interne montre que les animaux des agriculteurs qui adoptent ces pratiques tendent à perdre 30 % de poids en moins pendant l'hiver. Pour aider les éleveurs locaux à construire des étables plus modernes, l'AKF travaille avec des institutions de microfinance locales pour leur proposer des produits de crédit sur mesure.


Dans les régions d'Osh, de Jalalabad, de Naryn et de Batken, l'AKF a également travaillé auprès d’environ 26 000 agriculteurs (dont 50 % de femmes) et leur a montré de nouvelles techniques et technologies pour la production de fourrage et la culture de vergers et de potagers. L’introduction de semences certifiées, la mise en place de techniques agricoles économes en eau, comme l'irrigation goutte à goutte, la construction de 46 serres et la réhabilitation de 106 canaux d'irrigation font partie des initiatives mises en place par l'AKF grâce auxquelles plus de 94 600 hectares de terres arables ont été améliorés.


L'AKF aide également les agriculteurs à se réunir en groupes non officiels et en coopératives spécialisées dans les intrants agricoles afin de faciliter leurs démarches de négociations auprès des fournisseurs et des négociants. Ces groupes se mettent également en relation avec la FMCC et la Kyrgyz Investment and Credit Bank (KICB), créée notamment grâce à l'aide de l'AKDN, afin d'obtenir un soutien financier pour mettre en place des activités génératrices de revenus.