A Kwale, au Kenya, une nourrice lit une histoire d'un livre emprunté à une mini-bibliothèque mise en place par...

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Des écoliers de la section élémentaire de l’Académie Aga Khan de Nairobi travaillent ensemble dans le cadre d’...

AKDN / Georgina Goodwin

L'école maternelle Rahma du programme préscolaire Madrasa, Mombasa, Kenya.

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Projet de développement de la petite enfance dans le quartier Baba Dogo à Nairobi, Kenya.

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Programme de développement des madrasa pour la petite enfance, école maternelle Rahma, Mombasa (Kenya).

AKDN / Lucas Cuervo Moura

languageSwitcherCette page est également disponible en

KENYA | DÉVELOPPEMENT DE LA PETITE ENFANCE

32 500

Environ 32 500 jeunes enfants bénéficient des programmes de la Fondation Aga Khan (AKF) au Kenya

Projet de développement de la petite enfance dans le quartier Baba Dogo à Nairobi, Kenya.

AKDN / Lucas Cuervo Moura

Programme Madrasa de développement de la petite enfance

Le Programme Madrasa de développement de la petite enfance de l'AKF soutient la création de centres locaux pour la petite enfance au Kenya. Il a été mis en œuvre pour la première fois en 1986 à Mombasa, après que des dirigeants musulmans de la région côtière du Kenya ont demandé de l'aide afin d'améliorer le niveau global de réussite scolaire de leurs enfants. L'AKF a alors conclu que l'éducation de la petite enfance était un élément clé et a travaillé avec les enseignants, les dirigeants communautaires et les parents à l'échelle locale afin de créer quatre écoles maternelles Madrasa pilotes à Mombasa, au Kenya.


Ces écoles pilotes se spécialiseront plus tard dans une approche holistique du développement de la petite enfance en s'appuyant sur un programme d'études intégrant les valeurs et les enseignements religieux clés. Ce modèle a été plus tard reproduit dans d'autres écoles d'Afrique de l'Est afin d'en faire bénéficier des milliers d'élèves, d'enseignants et de membres de la communauté de toutes confessions.


Le programme, appuyé par les Centres de ressources Madrasa (MRC), a aidé les communautés les plus pauvres à établir, gérer et soutenir des écoles maternelles durables de qualité offrant des opportunités de développement complètes aux jeunes enfants. Les centres forment les enseignants et les membres des comités de gestion des écoles et fournissent un soutien continu sur site. La Fondation se donne en outre pour mission de renforcer la compréhension de l’importance du développement de la petite enfance par les parents, les éducateurs et les autres membres de leurs communautés afin de stimuler la demande et l'engagement actif dans les services d’ECD de qualité.


En outre, l'AKF collabore activement avec le gouvernement et les organisations de la société civile concernées dans la création de politiques et dans le partage des bonnes pratiques dans les domaines de l'éducation et du développement des jeunes enfants. La Fondation renforce la coordination de la prestation de services d'ECD par le biais d'ateliers techniques destinés aux décideurs politiques, aux professionnels du gouvernement et de la société civile. Son objectif est de faciliter le développement holistique de tous les enfants de moins de six ans.


Le Programme Madrasa de développement de la petite enfance propose des cours de perfectionnement professionnel aux enseignants du préprimaire, aux éducateurs spécialisés en ECD et aux acteurs du secteur de la santé. Ce travail renforce l'offre de programmes holistiques d’ECD et d'apprentissage par le jeu dans les écoles maternelles et les centres de santé visés.


Depuis 1986, les Centres ont formé plus de 500 enseignants communautaires d'écoles maternelles Madrasa et ont bénéficié à près de 7 800 élèves. Ils ont également formé plus de 675 membres de comités de gestion scolaires (dont 47 % de femmes) et plus de 125 membres d'équipes de ressources communautaires (dont 69 % de femmes). Ils travaillent aujourd'hui avec plus de 75 écoles maternelles communautaires dans tout le Kenya, avec près de 2 900 élèves inscrits (dont 48 % de filles). Le programme d'études intégré du projet a influencé les politiques et les pratiques nationales et a permis de former et de soutenir plus de 2 000 enseignants du préscolaire.


Grâce à son approche scolaire globale, la Fondation a soutenu plus de 1 050 écoles maternelles communautaires rattachées aux écoles primaires publiques, ce qui a permis à 350 000 enfants de bénéficier du programme. L'Association des diplômés kényans a créé un fonds de dotation qui verse des dividendes aux communautés membres pour améliorer durablement la qualité de l'éducation. Le Centre de ressources Madrasa Kenya a également permis de mettre en relation les communautés à des établissements de crédit comme le Kenya Women Trust Fund et l'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM), qui aident les candidats retenus à démarrer des activités génératrices de revenus dans les secteurs de l'agriculture et de la vente au détail.