Une pompe manuelle et sa plateforme restaurées et des peintures murales de sensibilisation affichant des messa...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

Nagal Behen et sa famille ont décidé de construire des toilettes après avoir appris l'importance d'un assainis...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

Dans le Gujarat, en Inde, l’AKAH conçoit des logements abordables, fonctionnels et parasismiques avec un type ...

AKAH

Projet communautaire d'approvisionnement en eau potable et borne d'approvisionnement en eau - Ajitpur, Paswan ...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

languageSwitcherCette page est également disponible en

Inde | Habitat

170 000

Les agences de l’AKDN ont contribué à la construction de plus de 170 000 infrastructures sanitaires en Inde

Audesh Kumar, un maçon formé par l'AKDN, en train de construire des toilettes à Muzaffarpur, Bihar.

AKDN / Christopher Wilton-Steer

La clé de l'approche de l'AKDN est la participation des communautés dans l'amélioration de leur habitat afin d'assurer la durabilité et l'appropriation des nouvelles infrastructures et de leur gestion. Nous facilitons la création de comités de développement villageois (CDV) dans les zones rurales. Représentatives de la communauté villageoise, ces structures intègrent également des femmes et des sections marginalisées (un CDV doit compter au moins 30 % de femmes). Afin d'assurer que les plans sont en conformité avec les décisions du gouvernement, 15 % des CDV sont des panchayats (organes gouvernementaux locaux).


Dans les régions pauvres en ressources et vulnérables sur le plan environnemental, exposées aux catastrophes naturelles et aux sécheresses, les populations et l'environnement sont souvent piégés ensemble dans une spirale descendante. Ce phénomène se traduit par de faibles revenus, un manque de logements et d’infrastructures d’assainissement de base, un accès limité à des services médiocres de santé et d’éducation et un accès insuffisant à une eau potable. Par l'intermédiaire de programmes axés sur la conception et la construction de logements, l'aménagement des villages, la gestion des dangers naturels, l'assainissement et l'approvisionnement en eau, nous nous donnons pour but d'aider les communautés à vivre dans la dignité. Nous soutenons en parallèle le gouvernement dans la mise en œuvre de ses programmes destinés aux villages ruraux et urbains.


Avec le soutien des Services Aga Khan pour l’aménagement et la construction, de Focus Assistance Humanitaire et du programme DIPECHO, cette maison parasismique (faite de bambou traité chimiquement pour accroître sa durabilité) a été construite afin de servir d'exemple pour les villageois, dans le but qu'ils construisent leur propre maison sur le même modèle. Les matériaux ont été mis à disposition à moindre coût pour les 18 villages de Chitravad, Gujarat, Inde.

AKDN / Jean-Luc Ray

Logement

Pour le Réseau Aga Khan de développement, un « logement approprié » est plus qu'un simple toit au-dessus de la tête. Cela devrait également inclure un accès à des services urbains de base, une gestion de l'environnement et un accès équitable aux terres et au crédit.


Ainsi, dans les zones urbaines, nous fournissons des conseils techniques sur la conception, la construction et le financement de coopératives d'habitations aux communautés concernées. L'implication des communautés permet d'accroître les capacités locales en matière de construction et de gestion. Toutes les agences de l'AKDN travaillent ensemble afin de s'assurer que ces considérations sont bien prises en compte dans les zones rurales, au niveau des villages, dans la cartographie et dans les activités d'aménagement. Enfin, tous les projets sont attentivement examinés afin d'évaluer leur viabilité financière.


L’AKAH Inde travaille auprès de plusieurs communautés pour les aider à améliorer leur habitat. Elle met à cet effet en œuvre diverses interventions dans le cadre de la création de logements ou d'infrastructures essentielles, de la phase de planification et de conception jusqu’à la construction et l’assistance technique. L’Agence réalise des examens techniques de projets immobiliers lancés par des promoteurs locaux pour le compte des communautés. Nous leur fournissons par la suite des conseils et recommandations techniques sur les plans architecturaux, les conceptions structurelles, la viabilité financière, les aspects juridiques, le suivi des travaux et l’entretien post-projet. L’AKAH propose également des modèles de bâtiment et s’engage à superviser la phase de construction lorsqu’ils sont choisis. Nous avons construit des logements sûrs pour des familles dans le besoin à Vapi, Pune et Mumbai. En parallèle, l’AKAH réalise des diagnostics structurels rapides et apporte son soutien technique pour la réparation et la modernisation de logements et de bâtiments existants fragilisés.


Nous favorisons notamment la mise en place d’améliorations comme des systèmes de collecte des eaux de pluie en toiture, développons l’accès à l’eau et construisons des équipements sanitaires. Nous mettons également en lumière des technologies et méthodes de construction plus écologiques, comme les revêtements de toit réfléchissants ou l’utilisation d’arbres et de végétaux pour rafraîchir l’environnement urbain. Dans les grands complexes de logements urbains du Gujarat et du Telangana, nous présentons la technologie de toit blanc GreenPro et mettons en place des jardins verticaux et des jardins sur les toits ou les terrasses. Ces initiatives nous aident à sensibiliser la population et à l’encourager à adopter ces mesures pour lutter contre les effets des îlots de chaleur urbains. Nous aidons également les communautés à mettre en place des systèmes d’énergie solaire sur les toits. Nous avons déjà installé des équipements totalisant une capacité de 550 KW au cours des trois dernières années. Nous nous efforçons d’élaborer des modèles et des approches qui permettent aux communautés urbaines d’adopter un mode de vie plus écologique et respectueux de l’environnement. En collaboration avec la fondation caritative de l’Hôpital Price Aly Khan, nous avons mis sur pied un projet de réaménagement d’une tour résidentielle écologique et écoénergétique dans le sud de Mumbai. Ce projet nous a valu la certification préliminaire EDGE de l’IFC.


Le changement climatique et les conditions météorologiques extrêmes bouleversent le fonctionnement des villes indiennes. Dans ce contexte, il est nécessaire d’adopter de meilleures pratiques d’urbanisme si l’on souhaite assurer la résilience des infrastructures existantes et nouvelles face au climat et aux risques de catastrophe. Les villes peuvent constituer des moteurs d'innovation pour un développement à l’épreuve du climat au travers d’un processus de planification efficace et de la mise en place d'infrastructures écologiques.


Nous avons ainsi mis au point une boîte à outils pour la gestion des écosystèmes urbains qui constitue un cadre global facilitant l’évaluation, le suivi et l’élaboration de plans de restauration des écosystèmes urbains. Elle guide les professionnels dans l’évaluation de la santé des écosystèmes des villes et dans l’élaboration de plans globaux de résilience urbaine qui répondent aux contraintes contextuelles. En vue d’encourager l’adoption de pratiques de gestion résiliente des écosystèmes urbains, la boîte à outils facilite l’identification de solutions durables et naturelles dans différents contextes urbains afin de protéger et de restaurer les écosystèmes visés.


Les priorités comprennent la conception et la mise en œuvre de programmes ruraux d'approvisionnement en eau et d'assainissement.

AKDN

Approvisionnement en eau et assainissement

Défis


Les problèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement affaiblissent et tuent énormément de personnes, ce qui limite la croissance économique, l'accès à l'éducation et les opportunités. En Inde, les maladies hydriques, qui sont dues au manque d'eau potable et d'assainissement, restent la principale cause de mortalité infantile chez les enfants de moins de cinq ans. Selon de récentes estimations, près de 1,5 million d'enfants de moins de cinq ans meurent chaque année à cause de maladies hydriques, et particulièrement de diarrhées.


L'Inde perd également environ 200 millions de jours-hommes non travaillés chaque année à cause de ces maladies. Dans l'ouest du pays, la rareté de l'eau est, à ce jour, la plus grande menace aux moyens de subsistance, car la baisse du niveau des nappes phréatiques et le rétrécissement des rivières réduisent la quantité d'eau disponible pour l'agriculture et la consommation quotidienne.


Dans les zones rurales, les femmes dépensent de plus en plus de temps et d'énergie à marcher sur de longues distances pour aller chercher de l'eau. Des études ont révélé que les femmes issues des zones exposées à la sécheresse du Gujarat et des zones touchées par des inondations de l'Uttar Pradesh parcourent chaque jour en moyenne six kilomètres à pied pour aller chercher de l'eau.


La qualité de l'eau est un autre problème. Près des côtes, la salinisation de l'eau est un problème majeur qui dégrade sa qualité. Des études ont démontré que la fluorose dentaire et squelettique, les calculs rénaux et biliaires, les problèmes gastro-intestinaux et les maladies de la peau étaient des maux courants touchant les jeunes comme les personnes âgées dans ces zones. Les femmes en âge de procréer et les enfants sont particulièrement vulnérables à ces problèmes.


Les enjeux d'un assainissement sûr sont également importants en Inde. Actuellement, seulement 31 % des habitants des zones rurales du pays disposent d'installations d'assainissement sûres. En raison de l'urbanisation croissante, les infrastructures municipales ne sont pas capables de fournir des services d'assainissement aux citadins les plus démunis. Les femmes et les filles sont particulièrement impactées par le manque d'installations sanitaires appropriées, ce qui a des répercussions importantes sur leur santé et leur sécurité. De plus, le manque de toilettes est l'une des principales causes de l'abandon scolaire chez les filles.


Hygiène et assainissement


Afin d'aider le gouvernement à relever ces défis, l’AKAH, l’AKF et l’AKRSP travaillent auprès des communautés afin de faciliter la construction d'équipements sanitaires sûrs et de les encourager à adopter de meilleures pratiques d'hygiène.


Les agences de l’AKDN ont contribué à la construction de plus de 170 000 infrastructures sanitaires en Inde, dont plus de 600 dans des écoles. En parallèle, des comités d’hygiène en milieu scolaire sensibilisent les élèves à l'importance du lavage des mains et d'une bonne gestion de l’hygiène menstruelle.


L’AKAH a mis en œuvre un programme d’éducation à l’hygiène au sein des écoles en partenariat avec l’AKF et le groupe Reckitt Benckiser dans 216 villages du Gujarat. Ce projet visait à pousser les établissements concernés à donner la priorité à un bon assainissement et à des pratiques hygiéniques sûres. Nous avons en outre aidé les enseignants et les dirigeants d’écoles publiques à mettre en œuvre ce programme en utilisant des ressources pédagogiques pertinentes et adaptées aux enfants.


En parallèle, l’AKAH et l’AKF mettent en œuvre un programme de prévention et de sensibilisation à la COVID-19 dans 49 bidonvilles urbains en partenariat avec l’UNICEF. Nous sensibilisons les habitants, installons des points de lavage des mains et diffusons des programmes radiophoniques écoutés par plus de 10 millions de personnes.


Gestion des ressources en eau


Nous travaillons auprès de nombreuses communautés pour faciliter la gestion des ressources en eau et améliorer la sécurité hydrique des habitants. Environ 225 000 personnes ont bénéficié de notre programme global d’amélioration de la santé environnementale dans le Gujarat. Dans le cadre de cette initiative, nous avons mis en place des projets de modernisation de systèmes d’approvisionnement en eau défectueux et réalisé plus de 5 000 interventions en vue d’améliorer les capacités, le remplissage et la durabilité de dispositifs de stockage des eaux de pluie dans 200 communautés.