Les acteurs du programme Schools2030 cherchent à découvrir quelles solutions sont les plus adaptées pour améli...

AKDN / Christopher Wilton-Steer

Said Kombo, enseignant dans l’école primaire Tom Mboya de Mombasa, l’un des établissements participant au programme, aide un élève avec son travail.

AKDN / Kevin Oloo

Des enseignants tadjiks travaillent avec la boîte à outils spécialisée pour l’application du principe de conception centrée sur la personne développée dans le cadre du programme Schools2030.

AKDN / Najiba Temurshoeva

Des enfants originaires du Bihar, en Inde, utilisent le kit d’apprentissage à domicile développé avec le conco...

AKDN / Ranjan Rahi

languageSwitcherCette page est également disponible en

Schools2030

icon-school.png

1 000

écoles

icon-teacher.png

50 000

enseignants

icon-student-desk.png

500 000

écoliers

...Il n’y a pas meilleure forme de préparation au changement que l’éducation. Je pense également qu’il n’y a pas de meilleur investissement qu’une personne, que des parents et qu’une nation puissent faire qu’un investissement dans une éducation de la meilleure qualité qui soit.

Son Altesse l’Aga Khan
Osh, octobre 2002

Une écolière devant l’une des 200 boîtes à livres mises sur pied par la Fondation Aga Khan (Inde).

AKF

Innovations

La Fondation Aga Khan (Inde) a mis sur pied près de 200 boîtes à livres dans des espaces publics du pays. Chaque jour, une personne bénévole ouvre la ou les boîtes qui lui sont attribuées pour que les enfants et leurs parents puissent emprunter différents ouvrages, une initiative qui améliore à la fois les aptitudes scolaires et le développement socio-émotionnel des jeunes qui en bénéficient. À l’origine lancée en réponse à la pandémie de COVID-19, cette initiative se montre particulièrement utile pour les enfants qui ne peuvent pas aller à l’école.


Dans la province de Baghlân, en Afghanistan, Shafiqa, enseignante dans une école pour filles, a élaboré un cours basé sur l’apprentissage par projet après avoir constaté que plus de la moitié de ses élèves âgées de 6 à 10 ans avaient des difficultés pour lire et écrire. Son cours est divisé en deux parties : elle applique d’abord des méthodes basées sur le jeu, à l’aide de fiches de mémorisation et d'une « roulette à questions », puis forme ensuite plusieurs groupes auxquels elle attribue un projet de recherche sur les sujets abordés. Chaque groupe doit, à la fin du cours, présenter aux autres son projet.


Une écolière montre son modèle d’éprouvette graduée.

AKF

Dans une école secondaire en Ouganda, les élèves créent des stations et des équipements météorologiques factices dans le cadre du projet « Meteorological Stars » (Les champions de la météorologie). Les élèves sont amenés à renforcer leurs compétences en conception, en travaux manuels et en analyse des données, à présenter leurs travaux à leurs camarades et à développer leur compréhension de l’environnement naturel.


Au Portugal, un groupement d’écoles a créé le projet « Our Classroom without a Roof » (Notre salle de classe sans toit) après avoir constaté que leurs élèves se désintéressaient progressivement de l’apprentissage. Les élèves réalisent ainsi des tâches pratiques hors de la salle de classe, au milieu de la nature, ce qui renforce leur engagement vis-à-vis des activités proposées.